Je t'aime

Un peu,beaucoup,passionnément.

La marguerite pleure,sur sa robe defaîte.

Résultat d'un adulte ou d'un adolescent.

Ses beaux pétales blancs,que la brise recueille

Tombent en tourbillonnant,

Aux pieds de l'inconscient

Qui,pour se rassurer,que sa belle conquête,

Lui garde dans son coeur,une part de bonheur.

De ses doigts malhabiles,dépourvus de douceur

Lentement ,il l'effeuille.

Et fait mourir d'amour,une petite fleur.

 

Jean - Claude

<<<